Acupunture

Cynthia Aplerku

Acupunctrice et Naturopathe

reconnue ASCA

La méthode
Cette discipline constitue un système global et autonome de médecine alternative.  Créée il y a 2300 ans, elle s’est développée continuellement.


La médecine traditionnelle chinoise considère l’individu dans son ensemble et cherche toujours à déceler la cause initiale d’un déséquilibre énergétique. Son principal objectif est de maintenir ou de rééquilibrer le Qi, l’énergie vitale, de le renforcer, de lever les blocages et de disperser les influences néfastes de l’environnement sur le corps. On ne soigne, par conséquent, pas des maladies mais toujours des schémas de disharmonie individuels. Les maladies sont des déséquilibres (le terme fréquemment utilisé est « disharmonie ») entre le Yin et le Yang. Un diagnostic approfondi permet d’identifier le trouble. Ce diagnostic se fait en quatre temps : par l’observation de la morphologie, de son teint, de la langue et la prise de pouls, puis par un interrogatoire sur l’apparition, l’évolution, l’aggravation ou l’amélioration de l’affection et les habitudes de la vie du patient. La palpation de certaines zones du corps, l’écoute de la respiration ainsi que des questions ciblées sur les éliminations corporelles permettent d’obtenir des renseignements complémentaires. Une fois ce diagnostic établi, une stratégie thérapeutique, en accord avec le  patient est mise en place avec le but de résoudre le problème. La médecine traditionnelle chinoise comprend les outils suivants : l’Acupuncture, la Moxibustion, le Tuina, les ventouses, les remèdes, la diététique ou le Qi-Gong.


Acupuncture

Consiste à stimuler les points énergétiques se trouvant sur le long des trajets des méridiens à l’aide d’aiguilles à usage unique. L’acupuncture est employée pour obtenir des effets thérapeutiques sur l’ensemble du corps ou sur une région même éloignée de la zone sur laquelle on agit, de manière à provoquer une stimulation par diverses méthodes de manipulation de l’aiguille.


Moxibustion

Il s’agit d’une technique qui traite les zones ou les points d’acupuncture en amenant de la chaleur. « Le Bâton de Moxa », confectionné avec des feuilles sèches d’armoise (artemisia vulgaris), a la propriété par sa chaleur, de lever les obstructions des méridiens en éliminant les facteurs pathogènes, humidité et froid, pour rétablir le bon fonctionnement des organes.


Ventouses

Les ventouses sont des cloques en verre ou en bambou appliquées sur différents points énergétiques, favorisant la création d’un vacuum sur la peau, qui élimine les influences néfastes externes ou blocages dans le corps.


Comment se déroule une séance d’acupuncture ?

Lors du premier rendez-vous, l’acupuncteur soumet le patient à un examen clinique impliquant une auscultation et des palpations, ainsi qu’à un questionnaire détaillé sur ses antécédents médicaux et ses problèmes de santé.

Au terme de l’examen, le thérapeute détermine l’énergie générale de son patient. En fonction de son observation et des troubles évoqués, il choisit les points et les techniques pour appliquer les aiguilles.


Les aiguilles d’acupuncture, extrêmement fines, ne provoquent pas de grande douleur. Si douleur il y a, elle peut être comparable soit à une piqûre de moustique, soit à un léger engourdissement.


Il arrive parfois que le patient s’endorme au cours de la séance ou qu’il ressente une grande fatigue ensuite, en raison de l’action relaxante de l’acupuncture.

Lors des séances suivantes d’acupuncture, l’interrogatoire et l’auscultation seront plus courts mais nécessaires. En effet, une maladie ou un trouble évolue. Il est important de considérer la présence de nouveaux symptômes ou d’une amélioration chez le patient.


Les bienfaits de l’acupuncture
  • L'effet bénéfique de l'acupuncture le plus étudié et connu est certainement le soulagement de la douleur.
  • L'acupuncture s'avère avoir un effet sédatif et un aspect calmant et relaxant, car elle intervient dans la modulation de l'activité cérébrale, d'où une importante action sur l'insomnie, le stress, l'anxiété et certains troubles mentaux.
  • Les traitements d'acupuncture aident à rétablir l'homéostasie ou l'équilibre naturel du corps en influençant les systèmes endocriniens (hormones) et nerveux sympathique et parasympathique.
  • L'acupuncture peut agir sur le système immunitaire et permet un effet modulateur de ce dernier selon les besoins du corps.
  • L'acupuncture favorise les mécanismes naturels de la guérison du corps. En stimulant les points et en restaurant une circulation dite « énergétique », l'acupuncture aide la circulation locale, l'oxygénation et la régénération tissulaire et la réparation cellulaire.

 Contres-indications

  • On a des problèmes de saignements, de coagulation ou on suit un traitement anticoagulant ;
  • On souffre d'épilepsie sévère ou on porte un défibrillateur cardiaque ;
  • On est atteint d'une tumeur maligne. Toutefois, si l'acupuncture ne peut pas traiter le cancer, elle peut soulager la douleur ou les effets secondaires de la chimiothérapie et de la radiothérapie, et ainsi améliorer la qualité de vie des personnes.

Langue
Cynthia Aplerku parle le français, l’allemand, l’italien et l’anglais.