Mindfulness

Les thérapies basée sur la pleine conscience ou la mindfulness,  trouvent naturellement leur place dans la pratique de la médecine intégrative par le renforcement des liens corps-esprit dans le champ des nombreuses pathologies notamment liées au stress, à l’anxiété, la dépression, par le renforcement du système immunitaire et les effets bénéfiques sur le système cardio-vasculaires.

De plus, un nombre croissant d’études prospectives montrent, chez la femme enceinte et les couples qui attendent un enfant,  des effets positifs par la  réduction du stress prénatal et post natal, sur l’état général de bien-être de la femme et de l’enfant, sur la facilitation des liens d’attachement précoce parents-enfant et la construction des relations intrafamiliales de qualité afin de créer les conditions optimales de développement physique et affectif.


Qu’est que c’est la pleine conscience ou la mindfulness ?

 La pleine conscience, telle qu’elle a été définie et formalisée par Jon Kabat-Zinn, c’est la « qualité de conscience qui émerge quand on tourne intentionnellement son esprit vers le moment présent ».

C’est l’attention portée à l’expérience de ce que nous vivons et éprouvons, sans filtre (on accepte ce qui vient), sans jugement (sans y attacher une connotation bonne ou mauvaise, désirable ou non), sans attente (on ne cherche pas quelque chose de précis) at avec compassion et ouverture, en utilisant des techniques empruntés à la méditation telle qu’elle a été façonnée par la culture, la philosophie et la religion bouddhiste depuis plus de deux mille ans.

Sur le modèle du premier programme intégrant la mindfulness pour la réduction de stress (MBSR ou Mindfulness Based Stress Reduction) conçu par Jon Kabat-Zinn en 1979, les programmes développés ultérieurement pour d’autres indications (prévention des rechutes dépressives, les troubles des conduites alimentaires, la préparation à l’accouchement, la douleur chronique, etc.) suivent  sensiblement la même trame avec quelques variations liées aux spécificités de chaque problématique à laquelle ils s’efforcent de répondre.


Mindfulness Based Stress Reduction (MBSR) – Quelles indications et sous quelle forme se déroule le programme?

Les principales indications pour le programme MBSR sont:

  • états anxieux (troubles anxieux ou anxiété réactionnelle: examens, épreuves, changements...)
  • insomnie
  •  prévention des risques psychosociaux
  • burn-out
  • difficultés de contrôle des émotions (colère, impulsivité) et meilleure régulation des émotions (pour la prévention des rechutes dépressives voir le programme MBCT)
  • amélioration de la communication et de l'écoute pour les personnes impliquées dans des relations professionnelles pouvant être sources de stress (soignants, dirigeants, cadres, agents commerciaux,etc)
  • douleurs chroniques

Le programme de réduction du stress comprend : 

♦ 8 séances hébdomadaires en groupe de 8 à 12 personnes

♦ la durée des séances: entre 2 heures et 2 heures et demi
♦ une journée de retraite en silence de 9h30 à 16h30 (un samedi) dans la deuxième moitié du programme

Durant les 8 semaines du programme, des pratiques individuelles jurnalières de 45 minutes sont nécessaires et indispensables pour consolider les pratiques apprises durant les séances. S'engager dans un programme MBSR implique l'engagement avec persévérance et patience dans les pratiques journalières. 


Avant l'intégration d'un groupe de formation, la participation à une séance d'information gratuite d'environ 1h30 est demandée et ceci afin de:

  • connaître le ou les formateurs
  • comprendre le déroulement, les principes et le fonctionnement de chaque programme
  • poser toutes les questions qui vous viennent à l'esprit concernant les programmes, la mindfulness et ses implications pratiques.

Un entretien individuel avec chaque personne souhaitant participer sera par la suite l'occasion de faire le point sur ses attentes, ses besoins, ses motivations. La décision finale de joindre le groupe sera prise par l'instructeur.

 

Mindfulness Based Cognitive Thérapie (MBCT) – Quelles indications et déroulement du programme?

Le programme MBCT est destiné aux personnes souffrant de troubles dépressifs récurrents. Sa trame est en grande partie semblable au programme MBSR à savoir 2 heures hebdomadaires  pendant 8 semaines ( la journée en silence n’est pas prévue dans ce programme), la spécificité étant l’insertion  des éléments de  thérapie cognitivo-comportementale pour les troubles de l’humeur .

Nous savons aujourd'hui qu'après un premier épisode dépressif il y a jusqu'à 60% de chance de voir survenir un deuxième. Après un deuxième épisode dépressif la probabilité de présenter un troisième augmente entre 60 et 90% et elle atteigne 95% après trois épisodes dépressifs.

Le programme de MBCT reste un programme de prévention de la rechute dépressive chez les personnes en phase de stabilisation et son efficacité est documentée surtout après trois épisodes dépressifs.

Les pratiques journalières d'au moins une heure par jour six jours par semaine sont aussi, dans ce cas une condition sine qua non d’engagement dans ce type de  travail.


Les contre-indications relatives sont:

  • la dépression en phase aiguë
  • la comorbidité addictive (alcool, cannabis, benzodiazépines ou autres produits psychoactifs),
  • la comorbidité avec un trouble de la personnalité de type borderline ou autre diagnostic psychiatrique (psychose, bipolarité de type I, troubles des conduites alimentaires de type anorexie-boulimie) son format tel qu'il a été conçu par Z. Segal, M. Williams et J. Teasdale n'étant pas adapté à ces problématiques. Il existe par ailleurs des programmes basées sur la pleine conscience spécifiques pour les troubles bipolaires, pour les états limites ou pour les addictions.


Mindfulness Based Childbirth and Parenting (MBCP) ou 9 semaines pour mieux vivre la grossesse, l’accouchement et la parentalité

Il s’agit donc d’un programme de séances hebdomadaire de  3 heures (avec une pause !) étalés sur 9 semaines avec une journée de pratique (samedi ou dimanche). Nous conseillons idéalement, quand cela est possible, les futurs pères à participer à ce programme. Toute personne susceptible d’aider la future maman pendant la grossesse et qui pourra assister à l’accouchement sera le ou la partenaire des pratiques pendant ce programme. Comme pour les deux autres programmes un entretien préalable permettra de faire le point sur chaque situation.

Le programme MBCP contient non seulement des pratiques centrées sur les émotions (peur, anxiété) et sur la douleur, mais aussi toute une partie informative sur la physiologie de l’accouchement, de l’allaitement et des soins du nouveau-né.